Helikia : modules “Fondations”

C'est quoi HELIKIA ?

Helikia au fil des ans...

Après bientôt 25 ans de séminaires Helikia qui ont perduré et évolué dans le temps tout en restant fidèle à la vision initiale (dont le mot d’ordre était : passons de l’autre bord), j’ai le plaisir de vous annoncer un changement majeur.

2 axes de changements

Concernant le But

Il n’était que partiellement atteint. J’avais présumé que l’approfondissement et le perfectionnement proposés allaient se poser sur un fondement commun et il s’est avéré que ce fondement était souvent manquant ou bancal. Les fondements n’étant pas acquis, les résultats n’ont pas toujours été ceux escomptés. L’édification était là mais la dimension incarnée n’y était pas toujours. L’année dernière j’ai eu la ferme conviction de faire des modules “Fondations”, c’est-à-dire revoir tous les fondements de la spiritualité chrétienne revisités par le filtre de la réforme et de l’intériorité, dans ce principe de construction: « Si nous voulons bâtir haut, creusons profond ». En effet, comme l’a dit un sage : Recevoir de nouvelles révélations et les placer sur des vieux fondements c’est comme mettre un morceau de tissu neuf sur un vieux vêtement, ou mettre du vin nouveau dans des vieilles outres ce qui est contre-productif.

Concernant le moyen

Les séminaires étaient donnés en présentiel ce qui représentait un point très fort pour la cohérence et la complicité du groupe mais aussi un coût (financier, déplacement, organisation, temps …) pour chaque participant qui parfois venait de loin.
De plus jusqu’ici les séminaires étaient fermés (dans le sens d’un groupe restreint s’engageant à l’année) au grand regret de beaucoup. Vous avez été nombreux à vouloir participer à distance, ce n’était pas encore le bon moment.
Maintenant arrive le temps d’ouvrir à plus large avec un fonctionnement plus souple – la formule par correspondance – qui offre de multiples avantages :
–  Plus besoin de se déplacer.
–  Plus besoin de s’organiser au niveau agenda.
–  Possibilité d’avancer à son propre rythme.
–  Coût réduit (50 euros/personne pour un module de 7-9h)
– Pas d’engagement, vous arrêtez quand vous voulez juste en signalant votre intention, sans préavis.

Ce Programme n'est pas :

  • Une Formation

    C’est une série de partages pour susciter de la réflexion sur nos croyances.

  • Un outil de prosélytisme

    Il ne contient aucune promotion ou invitation à adhérer à un quelconque mouvement.

  • Une caisse de munition

    Pour polémiquer, critiquer ou juger les autres

  • L'imposition d'un nouveau paradigme

Tout d’abord rien ne sera imposé mais proposé, comme des outils de réflexion dont vous aurez la responsabilité.

Cette parole de Paul : « Examinez toutes choses et retenez ce qui est bon » est reprise et encouragée.

Puis rien ne sera fondamentalement nouveau (si ce n’est parfois pour nos concepts).

Contenu des Modules

Quels thèmes seront abordés durant ces modules ?
En fait le programme ne se décline pas en thèmes mais en objectifs :
Vivre la réalité de Christ en nous et le laisser vivre au travers de nous.

  • Une redécouverte des fondements de la Foi

  • Une redécouverte de la Bible

    en sortant de l'esprit de la lettre

  • Un débouchage de nos puits intérieurs

    encombré de multiples gravas de traditions, de conceptions humaine et parfois de religiosité, afin que les sources d'eau vives puissent en jaillir

  • Une sortie des ornières

    induites par les schémas de pensées et de croyances toxiques

  • Vivre Dieu (ou le Divin)

    de manière pratique, efficace, libre et décomplexée

Pour Qui ?


Pour tous ceux qui prêtent un intérêt au message biblique, à la spiritualité chrétienne et aux curieux en recherche.
Il est évident que si vous êtes fermés aux notions de Dieu, Bible, Christ… ce programme n’est peut-être pas adapté pour vous.

Les motivations doivent donc plus s’aligner sur les objectifs que sur une liste de thèmes. Le but est qu’à l’issue de ce bout de chemin ensemble chacun puisse dire, à l’instar de l’Abbé Maurice Zundel : Je ne crois pas en Dieu, je le vis !


Sans vouloir rester dans le mystère, je suis convaincu que communiquer une liste de thèmes pourrait induire en erreur et conduire dans une fausse anticipation, car les mots peuvent avoir pour chacun des significations différentes et aussi provoquer parfois le sentiment de déjà connaître alors qu’un fondement basique peut livrer bien des surprises !
L’accent sera donc plus mis sur une redécouverte que sur une révision.

Les modules sont denses, riches et sourcés pour que chacun puisse vérifier par lui-même.
Tous les principaux thèmes majeurs de la Bible seront abordés durant ce cursus et seront traités dans un ordre pédagogique et efficace au vu des nombreux témoignages.

Prérequis

Les seuls prérequis souhaitables sont : être dans l’ouverture (il reste de la place pour du nouveau) et être plutôt « psychoflexible » que psychorigide (ça sera plus confortable).
La vérité ne craint pas d’être éprouvée. Nous éprouverons donc nos certitudes et nos absolus, et ce qui demeurera sera encore plus fort et plus profond.

Le but n’est pas une œuvre de démolition mais plus selon les différentes phases que l’on trouve dans l’appel de Jérémie : déraciner, renverser, démolir, faire disparaître pour bâtir et pour planter (Jérémie.1:10).


A noter à l’intention des anciens « Helikéens », ces cours n’ont absolument rien à voir avec ce que vous avez pu entendre ou vivre durant les précédentes années Helikia.

Pour ceux qui ont commencé ces modules et qui veulent en témoigner, on se retrouve dans les commentaires.
En avant pour cette nouvelle aventure !

Commencer l'aventure et suivre

les Modules fondations

Contactez-nous pour toutes informations supplémentaires ou simplement pour vous inscrire.

Laisser un commentaire

Cet article a 71 commentaires

  1. Marc Fournier

    Plus de quarante années de religion évangélique, depuis neuf ans je découvre Celui qui vit en moi, simplement vivre libre, sans culpabilité; vivre de sa Grâce, toucher son Amour, se débarrasser de son égo, et chez moi il y a du travail!!! que du bonheur. Comment être passé à côté pendant si longtemps ????

  2. Marie-Laure

    Merci de poser des mots sur des ressentis profonds que j’avais ! Ça met de la lumière sur des convictions que j’avais et que je ne savais pas comment exprimer. Merci beaucoup !

  3. obino veronique

    Plus je vous suit plus je sent l’alignement avec mes convictions .
    c est une réponse a une prière car je cherche son royaume et sa justice mais je le cherchais pas ou il fallait
    cette position me fait vivre de plus en plus ce que me donne l’arbre de vie et de moins en moins l’arbre de la connaissance du bien et du mal sur lequel j’étais perchée..
    J’ avance , Je m’aime mieux du coup c est bon pour mon entourage.
    merci

    1. Paddy

      Merci pour ce superbe retour

    2. TEISSIER

      Merci Véronique pour ces quelques mots qui expriment en vous Dieu incarné par la présence de Christ vivant.

  4. Karine

    Bonjour Patrick,
    Pourquoi utilises-tu le mot Christ et non Esprit Saint? Est-ce par préférence ou y a-t-il une autre raison? Dans les écrits anciens, j’imagine que les mots Christ et Esprit Saint sont distincts, mais sont-ils des synonymes ou comportent-ils des distinctions? Merci!

    1. Paddy

      Bonjour Karine. J’utilise le mot Christ car selon Paul, c’est lui qui vit en nous et c’est Christ en nous l’espérance de la gloire.
      Maintenant Christ signifiant Oint, il n’y a pas d’oint sans onction, il n’y a pas d’onction sans l’Esprit Saint. Dans ce sens les deux mots sont “synonymes”. Christ est en moi par l’Esprit saint. De la même manière que Dieu est partout et pourtant mon “organe de communion”, mon “lieu de rencontre” avec Dieu est à l’intérieur de moi ; l’Esprit saint est partout (ou fuirai-je loin de ton esprit dit le psalmiste) et quand il est en moi il me révèle le Christ. Dans ce sens les deux mots sont “distincts”. Le point est : Où situe-t’on l’Esprit de Dieu ? Ou est l’origine de son action ? Si c’est en nous, alors il s’agit de Christ.

      1. Karine

        Un gros merci Patrick! Il a fallu que je lise ta réponse plusieurs fois, mais je crois comprendre maintenant.

  5. PACOU

    Que dire ! Merci Seigneur pour toutes ces révélations au travers des 15 modules que je viens de finir d’écouter ou plutôt de manger, mâchouiller, méditer !

    Merci Patrick pour toutes ces vérités sous l’inspiration divine par Christ notre unique chemin et merci Lydia pour ton soutient !

    Alors pour ce nouvel an je ne vais pas vous souhaiter Amour et Paix uniquement pour cette nouvelle année 2023, mais Amour et Paix pour l’Eternité car tout est accompli et vivons ce grand retournement en intériorité et vivons pleinement Christ et que nous soyons le sel et la lumière de ce monde !

    A très bientôt pour t’entendre à nouveau Patrick !
    Pascal

    1. Paddy

      Merci Pascal
      Que cette année soit lumineuse, paisible et heureuse.
      D’autres modules arrivent !

  6. Dams

    J’aime cette réflexion, qu’il soit fait selon ta volonté. L’égo est mis à mort au profit de la confiance en notre Père en dépit de notre inconfort face à des circonstances que nous pensons par notre propre raisonnement mieux pour notre situation. Elle rappelle que nos pensées ne sont pas ces pensees. Elle met une claque au desir de contrôler ce que desir notre Je. Elle laisse une place à un abandon total en toute confiance en la Victoire de notre Seigneur en dépit de toute logique qui anime nos aspirations. Elle nous réconcilie avec une foi parfaite de faire que sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel en renonçant brutalement aux aspirations personnelles non confomes avec les bons desseins du Père tout en abolissant toute superstition. Celui qui a trouvé cela a trouvé la Paix qui surpasse toute intelligence.

  7. Dams

    Bonjour Patrick, je viens de finir le module 9 sur l’Eschatogie. Je resumerais seulement par pas d’accord avec toi: ce module est essentiel. Il abât les dogmes, renverse les forteresses. Attention c’est du lourd, du solide. Ca fait du bien là où ca fait mal. A consommer sans modération, y compris pour ceux qui ne connaissent pas, afin de permettre une vaccination appropriée aux virus théologiques circulant et contagieux. Au delà de la richesse des sources, des détails historiques et linguistisques qui éclairent les textes des écritures, bien plus interessant s’y dessine le visage d’un Dieu puissant, d’Amour, fidèle, achevant une route vers le bonheur final d’une humanité adamique réconciliée, enclin à faire prendre conscience de toute la liberté et la responsabilité que celui que l’on nomme Dieu, Père et que sais je, a laissé à l’homme pour chercher et accomplir le plan final. Une bonne happy end pour cette happy year.

    1. Paddy

      Merci pour ton retour

  8. Dams

    Bonjour Paul, voici quelques pistes de réflexion peut être. Plusieurs questions dans tes questions. Pour celui de qui baptise, homme d’église ou le faire personnellement. Qu’est ce qu’un Homme d’église ? De quelle église parlons nous, de mur, ou du coprs du Christ? Secondo, qui baptise ? Est ce l’Homme ou la personne qui s’incarne en lui ? Ensuite en qui est incarné Christ ? Seulement un Pasteur ou tous ceux qui vivent en Christ ? Pour la question du bapteme, je repondrai la chose suivante: qu’est ce qu’une alliance, un mariage par exemple ? Est on marié parce que le rituel est accompli ou est ce que le coeur est véritablement tourné vers l’Etre vers lequel on s’engage? L’un n’ exclue pas l’autre. Mais relis à la croix le criminel qui se repenti, il n’est pas baptisé mais pourtant Christ déclare qu’il sera avec lui. Ensuite, qu’est ce que le baptême ? Est ce fait seulement d’eau ou une naissance d’en haut ? Recherche le sens grec du baptême d’eau dans la bible, tu verras que lorsque Christ est interpelé par Nicodème sur la nouvelle naissance, la traduction la plus correcte serait d’en haut. Pour le parler en langue, j’etais septique et pourtant le septique que j’étais l’a bien reçu, tu vois même pas une histoire de foi pour l’obtenir, Dieu me l’a donné et a mis a plat mes doutes, les balayant. Maintenant est ce necessaire d’avoir le parler en langue pour vivre une vie avec Christ ? Non, chacun ses dons. Maintenant, oui à titre personnel c’est édifiant, et cela me permet de prier par l’Esprit plutôt que la chaire. Voilà

  9. Paul Letessier

    Bonjour Patrick,
    Je ne sais pas où te joindre, alors je poste un message ici.
    D’abord un grand merci pour tes enseignements, je t’écoute avec beaucoup d’attention.
    J’ai deux questions :
    concernant le baptême par immersion, quelle est sa portée spirituelle et symbolique, faut-il le faire avec une personne de l’église, et l’as-tu fait personnellement ?
    et concernant le parlé en langue, de quoi s’agit-il réellement, j’avoue être sceptique malgré les sensations que cela peut engendrer ?
    Merci infiniment
    Paul Letessier

    1. Paddy

      Bonjour Paul, comme tu écoutes les enregistrements, tu t’es aperçu que j’aime bien étayer mes réponses. L’espace d’une réponse dans un commentaire n’est pas trop approprié. Mais ces thématiques sont et seront abordés dans les modules.

  10. Dams

    Bonsoir Patrick, une question sur la foi. Je relisais le passage de Pierre marchant sur les eaux. Jésus lui dit Hommme peu de foi, pourquoi as tu douté ? Comment tu interpretes cela ? On est bien sur un doute qui pourtant semble venir interompre la foi de Pierre, non ?

    1. Paddy

      Il y aurait beaucoup de chosses à dire sur cet épisode. Pierre l’a provoqué, il a été autoriser. Il a eu assez de foi pour commencer mais pas assez pour finir. Loin de moi de le juger, faut avoir fait plus de pas que lui sur l’eau pour commencer à en parler.
      Litt Jesus l’appelle « petite foi », pour le verbe douter, nous avons deux mots grec qui ont cette signification, celui qui nous intéresse est celui qui est le moins employé.
      Certains spécialistes parle plus d’une seconde pensée active qu’un doute de la pensée initiale.
      Pas évident de faire la part des choses. Ce que je retiens, c’est Jesus qui lui tend la main, le relève et le ramène dans la barque. Je vais surtout retenir les pas qui ont marcher sur l’eau, c’est un véritable miracle. Perso, je connais quelqu’un qui a marché sur l’eau, j’en connais un personnellement , pas deux, c’est très rare.